accueil
  Le Club | Activité spéléo | Autres activités | Espace membres | La vie associative |
Espace membres - Zone privée - Prospections et travaux -

Recherche du sorpt (suite)

Encore à la recherche du Sorpt

16 Mai 2009

Présent : tiery, et Niko

Fissure du Sorpt

Désobstruction suite à une opération d’élargissement précédement réalisé avec succès. Nous avons évacué plusieurs roches de tailles importantes (dont une très grosse) puis désolidarisé à la barre a mine quelque rochers de bonne taille qui étaient en équilibre juste au dessus du rétricissement. Ayant l’impression de sentir le courant d’air provenant plutot vers le bas que du fond de la fissure, nous creusâmes a cette endroit qui semble comblé au minimum sur 20 à 30 cm de profondeur de petites pierres.

C’est ici qu’on sent un courant d’air

A la vue des photos prises, il semble que la fissure se divise en 2 parties, une partie basse qui apparait bouchonner vers la gauche et une partie haute qui part vers la droite mais ou ? Trop tôt pour le dire... Il faudrait encore une ou deux opération d’élargissement sérieuse pour avoir un semblant de réponse.

Ca va à gauche ou à droite ?
Une faille

Aven du Sorpt

Nous déplaçons la barre a mine a l’aven du Sorpt. Arrivé sur les lieux nous constatons que le Destop WC a parfaitement fonctionné, la cuvette à été bien récurée. Aussi de nombreux gravas (tjr de bonne taille) sont a évacuer.

Un tir qui a laissé beaucoup d’éboulis

Nous procédons méthodiquement a l’évacuations de roches puis élargissons très franchement la partie droite du trou (à la barre a mine en toute délicatesse bien sur) afin de mieux accéder au méandre. Le comblement du méandre semble profond puisque la barre à mine s’enfonce sans trop de difficulté sur 80 cm (cf photos). L’évacuation du divin mélange d’argile et de pierres coupantes est particulièrement spartiate (pour les gants aussi). A suivre avec des moyens adaptés.

Maintenant c’est confortable

1 Juin 2009

Equipe : Thierry Jacquot et Michel Verlhac, rejoints à 16h par Thierry Marchand à la fin du perçage de la fissure

Aven du Sorpt :
- courant d’air aspirant très net (on sent l’air chaud à -2 ou 3m, et bien sur dans l’orifice d’entrée),
- courant d’air peu sensible au niveau du chantier,
- perçage et remplissage de 3 trous (12mm) ... à suivre lors du déblayage.

Fissure du Sorpt :
- courant d’air soufflant, sensible mais cependant relativement faible,
- forage de 4 trous, mais remplissage de 3 (au forage un vide a été traversé pour le 4ème),
- mise en place de 5 sacs poubelle remplis d’herbe (produit de tonte de la pelouse),
- le bruit a été très étouffé ! expérience très concluante (à confirmer cependant car il n’y a peut être pas eu de canonnage),
- résultat concluant aussi vis à vis de l’objectif de désobstruction. à déblayer ...

Une méthode qui fait ses preuves

6 Juin 2009

Equipe : Thierry Jacquot et Thierry Marchand

Aven du Sorpt :
- courant d’air aspirant net,
- pas de courant d’air au niveau du chantier,
- résultat mitigé de la précédente séance (raté à droite ?)
- perçage et remplissage de 3 trous (12mm) ... à suivre lors du déblayage.

Après le tir
A gauche qlq pierres qu’il faudrait retirer

Fissure du Sorpt :
- courant d’air soufflant faible,
- médiocres résultats pour la séance précédente, la plaque de paroi décollée devant être fissurée
- forage de 3 trous,
- mise en place de 6 sacs poubelle remplis d’herbe (a montré son efficacité),
- le bruit très étouffé !
- résultat médiocre en perspective d’après ce qui a été vu après dégagement de la fumée. à déblayer ...

La suite ?

13 Juin 2009

Equipe : Thierry Jacquot et Thiery Marchand

1- Exploration du méandre de plafond dans le premier niveau (avant de descendre au fond)_

Entrée de l’Aven du Sorpt

Sur la photo P1010002_640x480.jpg, on peut voir le méandre de plafond, et le puits devant Thierry (photo prise depuis le bas du puits de 4m d’entrée).

Thierry escalade le méandre

Escalade du méandre étroit en plantant 3 goujons. Pas de courant d’air ni de suite évidente !

2 - Déblayage de la séance précédente dans la partie inférieure_

Evacuation des déblais et de l’argile de colmatage sur la hauteur de la dernière désobstruction, jusqu’à entrevoir un petit vide et percevoir un courant d’air soufflant (mais la relation probable de ce vide avec l’éboulis ne permets pas d’exclure l’hypothèse d’une convection, l’air plus chaud niveau du chantier ayant tendance à monter et être remplacé par l’air plus froid de l’éboulis)

Ca souffle en bas

à suivre ...

15 Juin 2009

Equipe : Michel Verlhac

Désobstruction à la Fissure du Sorpt.

Arrivé sur les lieux à 14h30 sous une pluie modérée. L’application du canard WC lors de la dernière séance à laissé peu de déblais cependant de nombreuses fissures ont apparue. Michel à la barre a mine a désolidarisé des roches de tailles importantes nous permettant de mieux voir le fond de la fissure. L’évacuation de ces roches fut néanmoins laborieux.

Si ce morceau pouvait disparaitre !

Au fond de la fissure, il semblerais qu’il n’y ait q’un virage a droite très nettement remontant. Nous avons gratter le sol afin de chercher l’origine du courant d’air, il semble ne pas provenir du fond de la fissure.

Une seule faille remontante

Au sol nous trouvons au fissure horizontale qui passe sous les parois a droite comme a gauche mais aucun courant d’air apparent.

C’est ici qu’on a gratté au sol

Accidentellement nous trouvons l’origine du courant d’air : une fissure minuscule un peu plus concrétionnée que la moyenne. Un souffle clairement perceptible en provient, l’examen du trou ne permet pas d’envisager une suite évidente.

La fissure d’ou vient le courant d’air

On en a profité pour tester la photographie laser sans flash (en vert), bof pas très précis.

Photo sans flash

To be continued...

20 Mai 2009

Equipe : Thierry Jacquot, Thierry Marchand, Philippe Gouygou et Michel Verlhac

_Fissure du Sorpt :_

La fissure souffle comme d’habitude. Une partie vient de la fissure perpendiculaire et semble t’il descendante (2 à 3cm de large pour 20cm de haut), et le reste du fond.
Forage de 5 trous (4 en 12 mm et 1 en 14mm), et utilisation de 6 sacs poubelle remplis d’herbe pour ne pas perturber la quiétude des lieux.
Beaucoup de déblais à sortir ...

_Aven du Sorpt :_

La cavité aspire nettement comme d’habitude.
Déblaiement du fond du méandre colmaté à l’aide d’une nouvelle acquisition du CDS, un piochou de 12 à 15cm de large, plus adapté à l’exigüité des lieux.
Le méandre a l’air de s’élargir en descendant, tout en étant colmaté, avec des vides.
Courant d’air soufflant perceptible (même remarque que la dernière fois sur l’interprétation)
Forage de 5 trous de 12mm.
à suivre ...

22 Juin 2009

Equipe : Thierry Jacquot, Michel Verlhac et Nicolas Hordé

Arrivée sur les lieux à 14h40

Fissure du Sorpt

De nombreux déblais sont présents dans la fissure (et de taille importante), la précédente séance semble avoir été fructueuse. Nous dégageons de nombreux déblais avec la barre à mine. Nous creusons dans le bas de la fissure et le courant d’air semble nous parvenir par la petite fissure. Dans le bas de la fissure on perçoit très distinctement un départ horizontal vers la gauche. Une roche semble être en équilibre au plafond et gène la progression et le travail dans la fissure. La désobstruction nécessite dorénavant 3 personnes pour sortir les déblais de façon efficace.

Aven du Sorpt

Nous retirons les déblais de taille relativement importante, l’un d’entre eux trop gros pour être sorti en une seule pièce devra être pulvérisé à la massette pour pouvoir être extrait. Après avoir sorti tous les déblais nous entreprenons de creuser à nouveau au fond du méandre qui semble nettement s’élargir. Après quelques minutes à creuser dans le fond du méandre, un espace vide semble se dévoiler petit a petit. Très exités par notre découverte, nous nous empressons d’élargir ce qui fut une étroiture remplie d’argile. Dès que les dimensions l’ont permis, tiery s’engage dans le ramping pour effectuer une reconnaissance. Nous nous engageâmes l’un après l’autre pour découvrir 4 mètres de ramping sur un lit d’argile facile à creuser et des parois rocheuses encore un peu fracturées. Le ramping se rétrécie, mais semble facilement désobstruable car l’argile est meuble. Nicolas entrevoit au fond du ramping que 2 mètres de plus sont facilement accessibles moyennant un peu d’huile de coude. Nous nous accordons tous à dire qu’il existe à mi-trajet un petit orifice donnant nettement vers le bas et d’où provient le courant d’air qui est maintenant beaucoup plus fort depuis la mise à jour de l’étroiture. 4 personnes semblent nécessaires pour effectuer la désobstruction efficacement. Nous sommes aujourd’hui très optimistes pour la suite des opérations, mais il nous faut de la main d’oeuvre...

Départ à 19h45

topo brouillon envoyé le 22/06/09

à suivre ...

27 juin 2009

Sortie de désob a l’Aven du Sorpt pour évacuer la terre argileuse.

Participants : Niko, Aline, Michel, Philippe, Tiery

La scéance commence avec des photos et un "nettoyage" du R3 a la massette pour supprimer les risques d’éboulement. Une roche très importante se décroche en arrachant le morceau de calcaire proéminant qui génait notre insertion dans l’étroiture.

La main courante est décorative maintenant !
Une désob perso, j’en fais mon affaire...

Dans sa chute elle explosa une roche composant l’étroiture doublant ainsi la taille du passage !! Nous évacuons ces roches en les taillant préalablement à la massette afin d’obtenir un calibre raisonnable. Ensuite, les travaux de creusement commencent, nous élargissons la première "salle" pour faciliter le passage des bidons.

R3 vu de haut, en haut a droite de la photo : l’étroiture
L’étroiture en fond de méandre

Nous élargissons ainsi globalement la totalité du ramping mais une trémie au fond empêche un travail en sécurité. Il serait peut être utile à l’avenir de prévoir de l’étayage à cet endroit.

Une femme en désob
L’étroiture de nos espoirs

A la fin de la désobstruction nous perdons le caractère localisé du courant d’air, on perçoit aussi nettement un courant d’air provenant d’un trou à la base du R3.

Première "salle" après l’étoiture

29 Juin 2009

Participants :
michel, hans ,nico et tieri

Le courant d’air toujours présent est quelque peu diffus dans la zone de creusement...
Continuation du déblaiement sur environ 80 cm de profondeur dans le fond de la galerie désobstruée précédemment. considérable élargissement de la zone de travail...

Un petit décrochement menant vers la suite
Michel creuse

Instabilité notable de gros blocs dans la trémie, michel procède au nettoyage radical d’une partie des pierres en question.
Tentative peu fructueuse d’élargissement du trou soufflant dans le bas du ressaut par tieri (au éclateurs).
la main courante devient parfaitement inutile dorénavant suite au relèvement du fond de la diaclase...

Michel en direction de la sortie
Fond du ramping, près du piochon : une suite ?

Environ quatre bonnes heures d’efforts vigoureux .!.
Il faudra éclater les gros blocs effondrés par michel pour refaire la place dans la trémie...

Attention la trémie du fond !
Peu avant le fond, une paroie concrétionnée

à suivre, tieri.

De retour vers le R3

7 Juillet 2009

Objectifs : Etayage au fond du ramping, installation d’un dispositf de levage dans le R3.

Participants : Michel & Niko

L’étroiture élargie

Arrivé sur les lieux à 14h30, Niko commence par une scéance photo puis enchaîne par la pose d’un spit sur le linteau au dessus du R3. Michel scie les rames pour étayer le fond du ramping, il installera 3 morceaux de bois.

La première "salle"
Avant étayage

Ensuite Michel creuse et remonte les déblais afin de résorber la chute de pierres de notre dernière désob. J’assure la remontée des déblais avec le système de poulie bloqueur récemment installé.

Fond du ramping
Michel scie

Nous effectuerons que 8 9 sceaux et bidons seulement par manque de main d’oeuvre. Le courant d’air aujourd’hui était relativement faible étant donné un climat mitigé dehors. Nous remontrons tout de même quelques gros blocs du fond, cependant les blocs de tailles vraiment importantes devront impérativement être brisés aux éclateurs lors de la prochaine scéance.

Système de levage
Après étayage

Ce que l’on peut voir au fond du ramping est plutôt encourageant : les parois semblent très concrétionnées et l’on imagine sans peine plusieurs suites possibles.

Gros blocs a briser
C’est de niveau maintenant

En fin de désob, nous avons redescendu le niveau des déblais qui commençait à poser problème pour accéder à la "salle du marteau piqueur". La main courante a été retirée étant donné que les déblais ont nivelé correctement la voie d’accès.

Départ à 18h00.

A suivre....

Rédigé par Le Spéléo
Publié le mardi 16 juin 2009, mis a jour le vendredi 3 novembre 2017 Enregistrer au format PDF
 

   
   
  jonquilles 2 (nouveau trou découvert par Philippe) - après trois séances d’élargissement : nous sommes (...)
Combe-Canière ou Tirondelle (Montvalent) - Reconnaissance à Tirondelle en vue de reprendre la
Affluence à la rivière souterraine des Jonquilles (Noailles). - Le puits avait été équipé en double et chacun est (...)
Claud-grand (suite) - 01/05/2010 - participants les deux thierry, nico. tir (...)
Désob à Claud-grand le 24/04/2010 - Participants : anne-marie, nico, tieri et (...)
désobstruction à l’aven de claud-grand (Nespouls) - premier jour : élargissement début du ressaut (...)
Recherche du sorpt (suite) - lundi 19 octobre 2009 présents : Michel, Nico (...)
Recherche du sorpt (suite) - Vendredi 17 Juillet 2009 Présent : Thierry M. (...)
Recherche du sorpt - A la recherche du Sorpt... Vue du sorpt
   

Se connecter - Accueil - Fil d'info - Plan du site- Contact - Liens - Admin - site réalisé avec  SPIP